Chantiers écoles

Dans le cadre d’un partenariat avec le Lycée Agricole du Robillard et le S.M.B.D., le syndicat chaque année sollicite les étudiants de BTSA GEMEAU 2 pour une semaine sur la mise en place de projets divers. Le syndicat propose un objectif à réaliser dans la semaine et finance l’achat des matériaux nécessaires à la réalisation. C’est ensuite aux étudiants de mettre en place la fabrications des prototypes et la phase de test.
 
Belier hydrolyque
 

En 2013, l’objectif des étudiants était la création à moindre coût d’un système d’alimentation d’abreuvoir inspiré du fonctionnement des béliers hydrauliques. 3 prototypes ont alors été réalisés sous la surveillance de M.BEAUFILS, enseignant au lycée agricole du Robillard et financés par le S.M.B.D. L’un d’eux est actuellement en place sur la commune de Montpinçon et sert à l’alimentation de deux bac d’abreuvement pour le bétail.
 
 
Février 2013, prototype d’un bélier hydraulique crée par les étudiants et mis en place à Montpinçon.
 
 
 
chantier école 2013 300
 
En 2014, l’objectif était la réalisation d’une pompe à hélices pour alimenter un abreuvoir pour la bétail. 3 prototypes ont également étaitréalisé cette année mais ces derniers nécessitent encore quelques travaux et modifications pour pouvoir être fonctionnels sur un cours d’eau
 
 
Février 2014, phase test d’un des prototypes de pompe à hélices avec les étudiants (Ruisseau des Tanneries, St-Pierre/Dives)
 
 
 
 
En 2015, les étudiants se sont penché sur la construction d’un système de pompage par éolienne, toujours dans le but d’alimenter un abreuvoir pour le bétail. Cette expérience ne fut pas concluante, le projet s’étant révélé trop complexe et ardu pour être traité par les étudiants en une seule semaine.
 
L’objectif final de ces chantiers est de pouvoir proposer à moindre coûts des aménagements fonctionnels pour alimenter le bétails en eau. Le cahier des charges confiés chaque années aux étudiants prévoit en effet que les projets doivent pouvoir être réalisables par un exploitant, à partir de matériaux disponibles facilement dans le commerce et à coût peut élevés afin de proposer une alternative aux systèmes d’abreuvements classiques plus onéreux ou parfois inadaptés au secteur.