LE TERRITOIRE

Situé en grande partie dans le Pays d’Auge, avec des cultures sur son secteur ouest (Plaine de Falaise et Plaine de Caen) et des prairies de pâturages sur le reste, le territoire du bassin de la Dives est très agricole.
La Dives est un fleuve côtier qui s’écoule tranquillement au milieu des champs de la Plaine de Caen et du Pays d’Auge. La Vie, son affluent principal, qui prend sa source au Ménil-Hubert-en-Exmes et se jette en rive droite dans la Dives à Mery-Corbon, est un cours d’eau beaucoup plus dynamique et encaissé. 
 
Occupation des sols sur la bassin versant de la DivesEn aval de Mézidon-Canon
la vallée de la Dives s’élargit au pied de la Côte d’Auge (talus qui marque la limite entre le Pays d’Auge et la Campagne de Caen) et devient une vaste zone de marais que l’on peut diviser en deux espaces principaux :
  • au sud, l’ancien Marais de Corbon. Il a été aménagé dès le XVIème siècle et présente aujourd’hui l’aspect de prairies humides, terres d’élevage, où serpentent la Dives et la Vie ;
  • au nord-ouest, le Marais de Troarn représente la véritable zone des marais de la Dives, un espace de plus de 10 000 hectares qui, durant l’hiver, se retrouvent submergés et « blanchissent », selon une expression locale. Depuis près de 800 ans, cette zone a été asséchée et mise en valeur d’abord par les moines de l’Abbaye Saint-Martin de Troarn, fondée au XIème siècle, puis par l’autorité royale, en la personne de l’intendant de la généralité de Caen au XVIIème siècle qui fit creuser de nombreux canaux de drainage sur le modèle hollandais.
 
 
 Aujourd’hui, prospère région d’élevage bovin, les marais de la Dives constituent un milieu naturel très riche.