FAUNE ET FLORE

Il existe divers périmètres et zones qui peuvent être mis en place sur un secteur donné afin de préserver une faune ou une flore emblématique, patrimoniale, rare ou tout simplement particulièrement intéressante. Ces zones peuvent être définie par une convention européenne (Natura 2000), par une décision régionale (ZNIEFF), départementale (ENS) ou simplement acquises et protégées par une collectivité. Les trois périmètres présenté ci-dessous sont trois des plus intéressantes zones de préservation de la faune et de la flore présentes sur le bassin de la Dives.
 
  • Les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique, Floristique (ZNIEFF)
Une ZNIEFF est un secteur particulièrement intéressant sur le plan écologique en décrivant les sites d’intérêt patrimonial pour les espèces vivantes et les habitats.
 
Un inventaire des ZNIEFF, lancé en 1982, est réalisé dans chaque région selon une méthodologie nationale définie à la demande du ministère en charge de la protection de la nature par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Il concerne le domaine terrestre et maritime.
 
Localisation des ZNIEFF sur le bassin versant de la Dives
Deux types d’espaces sont distingués :
  • Les ZNIEFF de type 2 : des grands ensembles naturels riches et peu modifiés avec une fonctionnalité et des potentialités écologiques fortes
  • Les ZNIEFF de type 1 : des espaces de superficie moindre mais bien délimités, contenant des habitats naturels ou des espèces animales ou végétales d’une grande valeur patrimoniale
Sur l’ensemble du bassin versant de la Dives, l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique fait état de 74 ZNIEFF type 1 et de 12 ZNIEFF type 2.
 
  • Les zones « Natura 2000 »
En 1992, l’ensemble des pays de l’Union Européenne a décidé d’agir en faveur de la biodiversité pour contribuer au débat mondial initié lors du sommet de la terre de Rio de Janeiro.
Cette initiative a pris la forme d’une directive concernant « la conservation des habitats naturels, de la faune et de la flore sauvages ».
Elle vient compléter celle déjà prise en 1979 en faveur de « conservation des oiseaux sauvages ».
L’objectif est de constituer à l’échelle européenne un réseau de sites appelé « Natura 2000 » destiné à favoriser la préservation et la gestion d’espèces animales et végétales, ainsi que d’habitats naturels rares à l’échelle européenne, voire menacés de disparition.
Ces directives sont l’équivalent de traités et engagent en conséquences chaque État à appliquer sur son territoire les mesures qu’elles définissent et à les transposer en droit interne.
Pour ce qui concerne la France elles ont été transcrites dans le code de l’Environnement.
Au fur et à mesure de leur entrée dans l’Union Européenne, les nouveaux pays adhérents doivent mettre en œuvre ces directives et apporter leurs contributions au réseau « Natura 2000 ».
 
Localisation des zones « Natura 2000 » sur le bassin versant de la Dives
Le bassin de la Dives est concerné par 6 zones « Natura 2000 » :
  • Les anciennes carrières souterraines de Saint-Pierre-Canivet
  • Les anciennes carrières de Beaufour-Druval
  • Les bocages et vergers du sud pays d’Auge
  • La haute vallée de la Touques et affluents
  • Les marais alcalins de Chicheboville-Bellengreville
  • Les Monts d’Eraines
 
 
 
 
  • Les Espaces Naturels Sensibles
Le réseau départemental des Espaces Naturels Sensibles (ENS) est une politique concertée de préservation des milieux naturels représentatifs de la diversité sur les plans écologiques, paysagers et géologiques. Le département acquiert des terrains délaissés et impropres à la culture, dont la richesse floristique et faunistique est menacée de disparition par manque d’entretien: ces terrains sont alors classés Espaces Naturels Sensibles. Ce sont des sites reconnus pour leur intérêt écologique et paysager ayant vocation à être ouvert au public.
 
Le bassin versant de la Dives compte 9 Espaces Naturels Sensibles ouverts au public :
  • Le Coteau de la Butte (Orne)
  • Le Vaudobin (Orne)
  • Le Camp de Bierre (Orne)
  • Le Coteau des Champs Genêts (Orne)
  • Les Prairies de Campigny (Orne)
  • La Carrière de la Tourelle (Orne)
  • Les Monts d’Eraines et plus particulièrement la réserve naturelle du coteau de Mesnil-Soleil (Calvados)
  • L’Estuaire de l’Orne (Calvados)
  • Les Vaches Noires (Calvados)
 
  • Les espèces patrimoniales
Sur le bassin de la Dives, on note la présence d'une faune et d'une flore remarquable, parmi lesquelles (liste non exhaustive) :
 
La faune La flore
  • Agrion de Mercure, Coenagrion mercuriale
  • Anguille, Anguilla anguilla
  • Artémis Euphydryasaurinia
  • Ecaille chinée, Euplagiaquadripunctaria
  • Écrevisse à pattes blanches, Austropotamobius pallipes
  • Grand Capricorne du Chêne, Cerambyxcerdo
  • Grand Murin, Myotismyotis
  • Grand Rhinolophe
  • Lucarne cerf-volant, Lucanuscervus
  • Petit Rhinolophe, Rhinolophushipposideros
  • Pique-prune, Osmodermaeremita
  • Truite fario, Salmo trutta fario
  • Truite de mer, Salmo trutta trutta
  • Vertigo de Des Moulins Vertigo, moulinsiana
  • Actée en épi,Actaea spicata
  • Belladone, Atropa belladonna
  • Brunelle à grandes fleurs, Prunella grandiflora
  • Épipactis rouge sombre, Epipactis atrorubens
  • Euphorbe feuillue, Euphorbia esula
  • Filipendule vulgaire, Filipendula vulgaris
  • Gentiane des marais, Gentiana pneumonanthe
  • Helléborine blanche, Cephalanthera damasonium
  • Listère à feuilles cordé, Neottia cordata
  • Néottie nid d'oiseau, Neottia nidus-avis
  • Orchis pyramidal, Anacamptis pyramidalis
  • Ophrys bourdon, Ophrys fuciflora
  • Potamot rougeâtre, Potamogeton coloratus
  • Scléranthe vivace, Scleranthus perennis L